10 avril 2009

Taux du livret A : quelle bande de nazes !

J'inclus le gouvernement et les journalistes. Car on peut lire de gros mensonges, dans l'Expansion notamment (mais on retrouve la même erreur ailleurs) : "le taux du livret A sera ramené à 1,75% au 1er mai, au lieu de 2,5% actuellement. L'application du mode de calcul automatique du taux, qui dépend en particulier de l'inflation, aurait même dû faire passer la rémunération du Livret A à 1%. Mais le gouvernement a décidé de donner un coup de pouce pour "contribuer à un meilleur financement de l'économie française et aux... [Lire la suite]
Posté par nonaladette à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2009

Le plan de sauvetage de l'automobile était bien illégal

Dans mon article du 12 février 2009, je questionnais la légalité et l'efficacité du plan de sauvetage de l'automobile alors présenté par Nicolas Sarkozy. Son illégalité (au regard du droit européen) vient d'être confirmée. Bien-sûr cela n'a pas été présenté comme cela par la Commission Européenne : elle a validé le plan français, mais après modification de l'aspect illégal : l'engagement des constructeurs à ne pas délocaliser leur production. La France s'est ainsi notamment engagée à ce que "les conventions de prêt avec les ... [Lire la suite]
Posté par nonaladette à 11:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
29 novembre 2008

L'inflation a disparu

Le 7 octobre, j'avançais avant tout le monde sur ce blog que l'inflation allait baisser très vite : "Je vous annonce donc que l'inflation retombera sous la limite acceptable par la Banque Centrale Européenne (2%) dès décembre en France et janvier dans l'ensemble de la zone euro" et que la Banque Centrale européenne, après des mois perdus à essayer de compenser la hausse des prix du pétrole contre laquelle elle ne pouvait rien, "acceptera enfin de baisser ses taux, et même assez fortement". La réalité va encore... [Lire la suite]
Posté par nonaladette à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 novembre 2008

Révision à la baise de la croissance (ter)

Après le FMI et la Banque Mondiale, l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques de 30 pays parmi les plus développés, basée à Paris) a revu aussi à la baisse la semaine dernière ses prévisions de croissance, annonçant une récession dans sa zone de l'ordre de -0,3% en 2009 avec une forte montée du chômage et une baisse des prix de l'immobilier en Europe. "L'OCDE dans son ensemble est actuellement en récession et devrait y rester pour un bout de temps", a déclaré Joergen Elmeskov,... [Lire la suite]
Posté par nonaladette à 22:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 novembre 2008

Révision à la baisse de la croissance (bis)

C'était hier au tour de la Banque Mondiale d'accorder ses violons avec le FMI : la croissance du PIB du monde sera de 2% en 2009 (et non plus de 4% comme elle le prévoyait jusque là). Cette moyenne se compose de -0,1% dans les pays développés et de +4,5% dans les pays en développement. Sur ce dernier point, la prévision de la Banque Mondiale est légèrement inférieure à celle du FMI. "Certains pays en développement seront touchés bien plus que la moyenne, connaissant une croissance négative par habitant, voire même en termes... [Lire la suite]
Posté par nonaladette à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2008

Révision à la baisse de la croissance

C'est d'abord le gouvernement français qui a dû, bien qu'il voulait attendre la publication de la croissance du 3e trimestre, revoir sa prévision de croissance 2009 de 1% à une fourchette de 0,2 à 0,5%. Cela reste plus que mes prévisions (j'y reviendrai en détail dans une prochaine note), mais pas excessivement pour une fois. Sauf que les dépenses ont été prévues sur la base d'une croissance d'1%, donc le déficit va exploser quand-même. Le gouvernement n'avoue qu'une petite hausse pour l'instant (2,9% du PIB en 2008 et 3,1% en 2009... [Lire la suite]
Posté par nonaladette à 22:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 octobre 2008

Crise éxagérée volontairement ?

Même une baisse coordonnées des taux des grandes banques centrales du monde n'ont pas satisfait les investisseurs : les marchés européens baissent de 6% encore aujourd'hui. Une idée (bête sûrement) vient de me traverser l'esprit : maintenant que les gouvernements se sont portés garants de tout ce qui peut arriver aux banques (et même pire), et si les banquiers et investisseurs cherchaient à abuser de leur crédulité ? Et s'ils prétendaient que la crise est plus grave qu'elle ne l'est - en gelant le marché interbancaire, en... [Lire la suite]
Posté par nonaladette à 18:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
07 octobre 2008

Coissance, chômage, inflation, où va-t-on ?

Le point sur les indicateurs clés de l'économie Le marché interbancaire est toujours en crise L'EURIBOR à 1 an reste stable par rapport à la semaine dernière à un niveau très élevé (5,49%) : le système dans son ensemble devrait rester debout grâce aux centaines de milliards injectés par les contribuables (via leurs gouvernements) pour le sauver. En revanche, la faillite de certains établissements bancaire à court-terme n'est pas écartée par les marchés, en témoignent la hausse de l'EURIBOR à 3 mois : 5,38% (5,28% il y a une... [Lire la suite]
Posté par nonaladette à 18:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
30 septembre 2008

La crise bancaire à son paroxysme aux Etats-Unis comme en Europe

A coups de faillites et nationalisations en série, la crise fait tomber une par une les grandes institutions financières, aux Etats-Unis comme en Europe, à cause d'une crise de liquidité. Comme vous le savez probablement, le système bancaire repose habituellement sur une circulation intense des liquidités : quand une banque en a un peu trop, elle les prète à sa voisine pour une durée fixée à l'avance et comprise entre 24 heures et 1 an. Or, cet échange quotidien est en train de se dérégler de plus en plus. Les banques sont à court... [Lire la suite]
Posté par nonaladette à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 septembre 2008

L'histoire économique à un tournant

Après le rebond des marchés fin mars, le pire de la crise semblait être passé. On s'interrogeait désormais sur les effets qu'elle aurait sur l'économie réelle, la croissance du PIB. Mais la crise financière était toujours là et les évènements se sont accélérés ces derniers jours : plusieurs établissements financiers parmi les plus grands aux États-Unis, et donc au monde, ont été rachetés par des concurrents (comme Merril Lynch), ont fait faillite (comme Lehman Brothers) ou ont été nationalisés, comme Fannie Mae, Freddie Mac et AIG. ... [Lire la suite]
Posté par nonaladette à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]