Pour alimenter la réflexion sur la valorisation des actions, voici quelques extraits d'un entretien avec François Chaulet, directeur général de Montségur Finance, paru sur Boursorama.

"La situation financière des entreprises constitue plutôt un élément rassurant pour les prochains mois"

"Le dernier pic de cycle économique était en 2000 avant l’éclatement de la bulle internet, année où les profits des entreprises du CAC 40 ont atteint 50 milliards d’euros et où l’indice CAC 40 a progressé vers 7.000 points. La récession fit plonger l’indice jusqu’en mars 2003 à 2.400 points, avant de retrouver le chemin d’une croissance ininterrompue de 2003 à 2007, justifiée par la forte hausse des profits. Ceux-ci ont atteint 100 milliards en 2007"

"Le consensus attend 80 milliards d’euros pour 2010, puis en 2011, le retour aux profits de 2007."

Pourquoi ne reverrait-on donc pas un CAC à 6000 points prochainement ? Il est aujourd'hui à 3340.