US_GDP_vs_Pdty_growth_1953___2010

Observez-bien ce graphique (vous pouvez l'agrandir en cliquant dessus). Il représente la croissance du PIB américain (en bleu) comparée à la croissance de la productivité horaire et de la population (en rouge). La corrélation est évidente n'est-ce pas ? La croissance de la population étant à peu près régulière, on voit que la croissance du PIB, aussi bien à court-terme qu'à long-terme, provient essentiellement de la croissance de la productivité. Une seule autre variable fait varier significativement le PIB à court-terme (ce qui explique que le PIB croisse moins vite que la productivité sur les périodes 2001-2003 et 2008-2010) le nombre d'heures travaillées.

Cette corrélation est logique : le PIB c'est quoi ? C'est ce que l'on produit. Et la productivité c'est quoi ? C'est ce que l'on produit par heure travaillée. Par définition la hausse du PIB, la "croissance" et donc notre pouvoir d'achat, est générée par la hausse de la productitivé.

Par conséquent, chaque gain de productivité se traduit par de la croissance quelques mois plus tard. Les entreprises ayant fortement réduit leurs effectifs pendant la crise, elles ont réalisé de forts gains de productivité et nous assurent ainsi une croissance forte à l'avenir, comme c'est déjà le cas aux Etats-Unis.

Mais alors pourquoi les bons sentiments de l'opinion publique - les mêmes qui prétendent vouloir augmenter notre pouvoir d'achat - s'entêtent-ils à refuser, voire diaboliser, les gains de productivité ?

Dans un contexte où les déficits publics sont partout colossaux, ne devrait-on pas chercher, avant de diminuer le salaire des fonctionnaires, à réaliser des gains de productivité dans les services publics : en fournir autant en réduisant le nombre de tâches, et donc de postes ? Le potentiel est énorme !

Pour réduire ses déficits, la France n'a pas encore le couteau sous la gorge, elle a droit à plusieurs années. Et si on utilisait cette opportunité pour augmenter le pouvoir d'achat des français à travers la productivité des services publics ?