livret_A

J'ai beaucoup écrit sur ce sujet depuis le mois de janvier, quand le gouvernement avait décidé de ne pas appliquer le mode de calcul automatique inventé quelques années auparavant par le gouvernement Villepin pour dépolitiser ce taux. Ce calcul fixait alors le taux du livret A à 4%, mais le gouvernement avait choisi de ne le relever qu'à 3,5% (et 4,25% aui lieu de 5% pour le Livret d'Epargne Populaire), invoquant des circonstances exceptionnelles. Il avait aussi et surtout mis en place en catastrophe un nouveau calcul automatique, moins favorable d'un demi-point aux petits épargnants.

Aujourd'hui, avec l'envolée de l'inflation et des taux interbancaires, le nouveau mode de calcul donne 4% pour le livret A... et le gouvernement l'applique. C'est à moitié une bonne nouvelle : d'un côté les banques auraient souhaité le limiter à 3,75% donc le gouvernement a résisté à ces pressions ; de l'autre l'ancien mode de calcul aurait donné un taux de 4,5% (et donc 5,5% pour le LEP) donc on se fait toujours arnaquer.

Cela dit, si le gouvernement voulait invoquer des circonstances exceptionnelles, il y aurait plus matière aujourd'hui que le 17 janvier (la veille, rappelez-vous du début du krach au moment de l'affaire Kerviel) quand les choses n'allaient finalement pas si mal. Depuis, le CAC40 a perdu près de 25% et les doutes sur la solvabilité des banques sont allées croissants. L'Euribor, taux interbancaire à court-terme, a flambé à 5,4%, très au-dessus -ce qui est anormal - du taux directeur de la BCE, ce qui prouve que les banques manquent de liquidités (car elles sont prêtes à payer très cher pour en avoir). Et cette hausse du taux du livret A va pénaliser les banques commerciales françaises car elle va nous inciter tous à laisser moins de liquidités chez notre banquier (sur notre compte courant rémunéré à ... 0%) pour les placer plutôt sur nos livrets A et d'Epargne Populaire. Donc seules les banques aujourd'hui autorisées à distribuer le livret A vont en bénéficier, au détriment des autres. Heureusement pour elles, dès le 1er janvier prochain, la distribution du livret A sera libéralisée et cela pourra leur amener des liquidités bienvenues.

En conclusion, le taux du Livret A à 4% est désormais correct et on peut s'en réjouir.