Information qui fait peu de bruit mais qui est importante : suite à sa perte de crédibilité sur le sujet, l'Insee a annoncé lundi qu'elle cessait la publication d'estimations mensuelles du taux de chômage dès la fin septembre (il diffuseront désormais une estimation trimestrielle). L'institut de la statistique a aussi indiqué qu'il changeait de mode de calcul, notamment pour s'aligner sur les critères de l'office européen Eurostat.

Depuis quelques mois en effet, l'Insee publiait des chiffres du chômage nettement inférieurs à ceux calculé par Eurostat. Nous avons donc le droit de penser qu'ils étaient truqués pour gagner les élections.